Joupcha 56 - déc 2017

Par votre pharmacien
Joupcha 56  - déc 2017

2017_12_01 joupcha 56   23-1.jpg

2017_12_01 joupcha 56   23-2.jpg

M.Maillard et toute l'équipe de la Pharmacie du Château vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d'année.

1/ NOUVEAU : Nous ouvrons en plus le lundi matin de 9h à 12h15 et NON STOP du Mardi au Samedi.

Lundi 9h-12h15 14h30-19h15

Mardi au Vendredi 8h30 - 19h30 NON STOP

Samedi 8h30 - 18h30 NON STOP

2/ NOUVEAU Service PARENZEN (Parents ZEN) :

Nous vous proposons de tester notre nouveau service PARENZEN : abonnement de 10 euros / semaine. Vous avez un parent en dépendance à son domicile (rayon 5 km), vous n'êtes pas tranquille, vous ne voulez pas ou ne pouvez pas le mettre en maison de retraite.

Nous passons chez lui une fois par mois (ou 2 fois ponctuellement) pour lui apporter ses médicaments, voir s'il va bien, s'il ne perd pas du poids, s'il y a un problème dans son environnement. En cas de soucis, nous vous avertissons.

Nous faisons un bilan (armoire à pharmacie, prévention des chutes...).

Tranquillisez vous l'esprit, avec une personne connue, sérieuse, compétente, honnête. Nous définissons avec vous la date par exemple par rapport aux visites du médecin ou de l'aide à domicile.

3/ Vous voulez un suivi de votre hypertension et de votre diabète, votre médecin débute un nouveau traitement,vous avez besoin d'un contrôle en urgence et vous ne trouvez pas de médecin, pensez à notre service de télémesure avec des médecins urgentistes. Notre service est unique et vous ne payez que ce qui vous intéresse (5 euros, 7 euros, 10 euros, ou gratuit contre le bouche à oreille). Demandez nous une dé monstration.

4/ La cocaïne : Cette substance est issue de la feuille du cocaïer, un arbuste d'Amérique du Sud; elle se présente sous forme de poudre blanche, généralement «sniffée», ou sous forme de cailloux (crack) généralement fumée. Elle est toujours plus ou moins mélangée à d'autres produits pouvant être toxiques, voire cancérigènes. C'est un produit psychostimulant mais de courte durée d'action et hautement addictif.La consommation de crack est encore dangereuse car le produit est plus concentré. Le partage du matériel de consommation (paille, pipe, seringue) expose à des transmissions des virus de l'hépatite B ou C, ou du VIH. La cocaïne provoque des dommages sur le cerveau, des troubles cardiaques et respiratoires, un épuisement physique, et des troubles psychiatriques.

5/ Troubles du Sommeil: prévention des insomnies : 5 règles de base:

Se coucher à l'heure où l'on a sommeil (ni avant, ni après).

Ne pas pratiquer d'activité physique ou intellectuelle intense peu avant de se coucher

Manger légèrement le soir (éviter les boissons stimulantes et l'alcool)

Environnement calme, ni trop chaud ni trop froid. Ne pas travailler, manger ou regarder la télévision dans son lit.

6/ Douleur et appareil orthodontique : Lors d'un traitement orthodontique, les forces exercées sur les dents créent des tensions. La prise d'antalgiques peut être nécessaire, mais il faut proscrire l'aspirine qui inhibe le mouvement dentaire.

En cas de plaies de la bouche liées aux appareils dentaires, on peut soulager à l'aide de gels cicatrisants, et poser de la cire orthodontique sur l'appareil pour diminuer le contact douloureux.

7/ Vaccin contre le zona et les douleurs post-zostériennes : La vaccination est recommandée chez les personnes de 65 à 74 ans. Le zona correspond à une réactivation du virus de la varicelle resté latent dans l'organisme suite à une varicelle survenue dans l'enfance. Les douleurs associées au zona peuvent être invalidantes et persister pendant des mois après la guérison.

8/ Rhinites, sinusites, rhinopharyngites

La rhinite est une inflammation des muqueuses nasales, le plus souvent infectieuse ou allergique.

La rhinopharyngite est une inflammation des fosses nasales et du pharynx qui touche souvent les enfants de moins de 6 ans (obstruction nasale, éventuellement fièvre, toux) d'origine presque toujours virale.

La sinusite est une atteinte infectieuse et/ou inflammatoire des sinus, avec congestion ou écoulement nasal avec parfois douleurs, fièvre, œdème….

Dans tous les cas, le lavage de nez est essentiel, avec du serum physiologique ou un spray à base d'eau de mer. Selon l'âge, des gouttes nasales et des inhalations peuvent être associées.

Pour prévenir la contagion, il faut se laver souvent les mains à l'eau et au savon ou une solution hydroalcoolique, préférer les mouchoirs jetables, éviter le tabagisme actif ou passif, humidifier les chambres et ne pas surchauffer les pièces.

9/ Collyres et lentilles de contact : Certaines molécules entrant sans la composition des collyres se fixent dans les lentilles souples hydrophiles, entrainant des irritations, ou bien une coloration anormale des lentilles. Il faut respecter un délai de 30 minutes entre l'application d'un collyre et le moment où on remet ses lentilles.

10/ Arthrose est une destruction dynamique et progressive du cartilage et de l'articulation. Les sujets agés sont les premiers atteints, mais ce ne sont pas les seuls. Les articulations les plus fréquemment touchées sont le rachis, le genou, le pouce et la hanche. Le surpoids est aggravant au niveau du genou. Le sport à haute dose ou le port de charges peuvent aussi accélérer l'apparition de l'arthrose.

En plus des antiinflammatoires, il existe des traitements phytothérapiques souvent mieux tolérés (Harpagophytum, cassis, curcuma…). Certaines huiles essentielles peuvent constituer une alternative (gingembre, gaultheria..). La voie locale est intéressante aussi.

La chondroïtine et la glucosamine sont également utilisées comme reconstituants du cartilage.

11/ Prescriptions informatisées : des risques d'erreurs dommageables pour les patients

La prescription informatisée est censée améliorer les étapes du soin médicamenteux. Maiselle est aussi à l'origine d'erreurs dommageables pour les patients. Les soignants ont unrôle primordial de contrôle à jouer. L'informatisation s'est développée dans le domaine de la santé avec l'espoir notamment d'améliorer les étapes du soin médicamenteux, en termes de lisibilité et de traçabilité des prescriptions et des informations sur le médicament, d'instauration de divers contrôles, et de rapidité des échanges. La prescription informatisée fait parfois l'objet d'un excès de confiance. Le contrôle humain par les soignants reste primordial.

12/ Tuberculose : La tuberculose se transmet par le bacille de Koch, par voie aérienne et est favorisée par la promiscuité. Le malade doit donc être isolé de son entourage. La primo infection reste le plus souvent inaperçue. Elle évolue vers la maladie dans 10% des cas, parfois des années après la primo-infection. Elle se manifeste par des signes généraux (asthénie, amaigrissement, sueurs nocturnes), associés ou non à des signes respiratoires (toux, gênes respiratoires, hémoptysies). Les hommes sont plus touchés que les femmes. Les mauvaises conditions sanitaires (promiscuité, manque d'hygiène,…) favorisent le développement de la maladie.

13/ Incontinence urinaire

Le traitement de l'incontinence urinaire (d'effort ) repose sur la rééducation périnéale en première intention. Elle comporte des exercices de contraction des muscles pelviens. Elle est pratiquée avec un kinésithérapeute ou une sage-femme.

Les traitements médicamenteux sont prescrits dans l'incontinence par impériosité (la vessie se contracte anormalement, même si elle n'est pas pleine). Des médicaments sont disponibles sans consultation médicale.

14/ Obesité et infertilité : Le surpoids et l'obésité atteignent près d'un tiers des femmes en âge de procréer en France. Le surpoids augmente le risque d'infertilité en favorisant les troubles de l'ovulation.et diminue les chances d'obtention d'une grossesse dans le cadre d'une procréation médicalement assistée.

15/ Diététique du diabète de type 2

Chez le diabétique de type 2 en surpoids, la perte de poids améliore le taux d'hémoglobine glyquée. Les patients doivent réduire leur apport calorique, et augmenter leur activité physique.

L'alimentation des diabétiques comporte du pain ou des féculents à chaque repas, en privilégiant les légumes secs et les produits à base de céréales complètes, au moins 2 légumes par jour, 1 produit laitier à chaque repas, une consommation faible de viande grasse et une consommation de poisson au moins 2 fois par semaine.

16/ Chutes des personnes âgées: bénéfice démontré de l'exercice physique. Les exercices physiques réguliers contribuent à prévenir les chutes avec traumatisme, notamment en faisant travailler l'équilibre et en renforçant les os et les muscles.

17/ AVC, VITEle 15 !  

Première cause de handicap et troisième cause de mortalité, l'accident vasculaire cérébral (AVC) doit être pris en charge dès les premiers symptômes.

Visage paralysé, Inertie d'un membre, Trouble de la parole, En urgence, appelle le 15.

Ces consignes, résumées en quatre lettresVITE, geste primordial à effectuer.

Parce que chaque minute compte pour réduire le risque de séquelles, voire de mortalité, l'ensemble de la population doit être sensibilisé pour réagir rapidement. «Nous constatons malheureusement que les patients arrivent souvent trop tard à l'hôpital car les proches n'agissent pas assez rapidement», constate le Pr Maurice Giroud, chef du service de neurologie vasculaire au CHU de Dijon, tout en insistant sur l'urgence d'appeler le 15 pour organiser la prise en charge des patients.: composer le numéro d'appel unique, le 15.

18/ Un effet direct sur la fonction cardio-vasculaire et pulmonaire : Les polluantsatmosphériques ontuneffet direct sur la circulationvasculairepulmonaire et la fonction ventriculaire droite, souligne une étude menée par des chercheurs bruxellois.Faire de l'exercice physique en zone urbaine polluée pourraitconduire à la décompensation d'uneinsuffisance cardiaque.

19/ Perle de comptoir : On en parle beaucoup de la grippe à vierge !