Joupcha 54 - sept 2017

Par votre pharmacien
Joupcha 54  - sept 2017

2017_09-01 joupcha 54   8260-1.jpg

2017_09-01 joupcha 54   8260-2.jpg

1/ NOUVEAU : à partir du lundi 18 septembre 2017, nous ouvrons le lundi matin de 9h à 12h15.

2/ NOUVEAU Service PARENZEN (Parents ZEN) :

Nous vous proposons de tester notre nouveau service PARENZEN : abonnement de 10 euros / semaine (en ce moment, offre d'essai de 2 mois à 5 euros / semaine ; sans engagement de durée)

Vous avez un parent en dépendance à son domicile (rayon 5 km), vous n'êtes pas tranquille, vous ne voulez pas ou ne pouvez pas le mettre en maison de retraite.

Nous passons chez lui une fois par mois (ou 2 fois ponctuellement) pour lui apporter ses médicaments, voir s'il va bien, s'il ne perd pas du poids, s'il y a un problème dans son environnement. En cas de soucis, nous vous avertissons.

Nous faisons un bilan (armoire à pharmacie, prévention des chutes...).

Tranquillisez vous l'esprit, avec une personne connue, sérieuse, compétente, honnête. Nous définissons avec vous la date par exemple par rapport aux visites du médecin ou de l'aide à domicile.

3/ Vous voulez un suivi de votre hypertension et de votre diabète, votre médecin débute un nouveau traitement,vous avez besoin d'un contrôle en urgence et vous ne trouvez pas de médecin, pensez à notre service de télémesure avec des médecins urgentistes. Notre service est unique et vous ne payez que ce qui vous intéresse (5 euros, 7 euros, 10 euros, ou gratuit contre le bouche à oreille). Demandez nous une dé monstration.

4/ Le binge drinking : consiste à se saoûler le plus vite possible avec des quantités massives d'alcool. 

En France, on estime qu'un tiers des 18-25 ans s'est enivré au moins trois fois dans l'année. 

D'après une étude de l'université de Chicago (congrès de neurosciences 14-11-2016), cette pratique aura des conséquences sur les générations futures.

En se basant sur des modèles animaux, les chercheurs ont montré que le binge drinking induit des mutations génétiques dans le cerveau, et en particulier dans l'hypothalamus, chez les descendants de rats alcooliques.

5/ La grippe

Les antigènes membranaires permettent de classer les virus en trois types A, B et C. Les virus A sont responsables des épidémies les plus meurtrières. Les grippes à virus C sont rares et se limitent souvent à un simple rhume.

Le virus para influenzae 3 donne la grippe d'été, rare mais qui peut être dangereuse chez l'enfant et l'immunodéprimé.

D'autres causes ressemblent à la grippe : infectieuses (VRS, dengue, coronavirus sras, entérovirus), parasitaires (paludisme) ou iatrogènes (traitement par interféron).

Combien de temps est-on contagieux ?

En France, l'épidémie arrive le plus souvent entre les mois de décembre et de février et dure en général deux mois. La multiplication des virus se fait à un rythme exponentiel : c'est la phase d'incubation.

Incubation moyenne de 48 heures. Les sujets sont contagieux jusqu'à cinq jours (sept pour les enfants) après le début des signes. Les patients immunodéprimés peuvent excréter du virus grippal dans leurs sécrétions nasopharyngées pendant plusieurs mois.

Le virus circule toute l'année sous les tropiques : grippe aussi grave que celle contractée dans les pays du Nord.

La transmission se fait-elle uniquement par voie aérienne ?

Le virus de la grippe et les virus para-influenzae sont fragiles et se transmettent par les microgouttelettes émises en toussant ou en éternuant, ils ont une survie limitée sur les objets et sur les mains.

D'où l'intérêt de réhabiliter les règles d'hygiène élémentaires : humidification de l'atmosphère, aération et désinfection des locaux, lavage fréquent des mains, nettoyage des objets souillés par les microbes (poignées de porte, téléphone), port de masque et de gants au contact des malades, utilisation de mouchoirs jetables.

Quelles sont les complications à redouter ?

Elles peuvent être atténuées et inapparentes favorisant la dissémination : pneumopathies atypiques ; méningites ; cardiaques à type de péricardites aiguës et de myocardites ; douleurs abdominales, vomissements, diarrhées.

Il faut également redouter les formes surinfectées : surinfections ORL (otites, sinusites, laryngites), suppurations bronchiques, pleurésies purulentes, pneumopathies bactériennes fréquentes.

Quel que soit l'âge, l'existence d'une pathologie respiratoire comme l'asthme ou la BPCO doivent conduire à une surveillance étroite.

Vaccination contre la grippe : L'épidémie de grippe de l'année dernière a été intense et de gravité forte. Durant les neuf semaines d'épidémie, un excès de 18300 décès a été observé en France, surtout chez des personnes de 65 ans et plus. 51% des sujets à risque n'étaient pas vaccinés. Ceci confirme l'intérêt de la vaccination, qui, elle ne comporte aucun risque.

6/ Tabagisme passif La fumée du tabac provoque des dommages importants sur la santé de l'entourage des fumeurs. L'infarctus du myocarde et les attaques cérébrales sont les premières causes de mortalité du tabagisme passif, suivies par les cancers du poumon et les maladies respiratoires.

7/ Incontinence urinaire : 3 à 5 millions de personnes sont concernées par l'incontinence urinaire. Il existe un large éventail de protections, à adapter en fonction du volume des fuites et du degré de mobilité du patient: protections anatomiques, sous-vêtements absorbants, changes complets, alèses).

8/ Troubles du Sommeil: prévention des insomnies. 5 règles de base:

Se coucher à l'heure où l'on a sommeil (ni avant, ni après).

Ne pas pratiquer d'activité physique ou intellectuelle intense peu avant de se coucher

Manger légèrement le soir (éviter les boissons stimulantes et l'alcool)

Environnement calme, ni trop chaud ni trop froid. 

Ne pas travailler, manger ou regarder la télévision dans son lit.

9/ Douleur et appareil orthodontique : Lors d'un traitement orthodontique, les forces exercées sur les dents créent des tensions. La prise d'antalgiques peut être nécessaire, mais il faut proscrire l'aspirine qui inhibe le mouvement dentaire.

En cas de plaies de la bouche liées aux appareils dentaires, on peut soulager à l'aide de gels cicatrisants, et poser de la cire orthodontique sur l'appareil pour diminuer le contact douloureux.

10/ Vaccin contre le zona et les douleurs post-zostériennes 

La vaccination est recommandée chez les personnes de 65 à 74 ans. Le zona correspond à une réactivation du virus de la varicelle resté latent dans l'organisme suite à une varicelle survenue dans l'enfance. Les douleurs associées au zona peuvent être invalidantes et persister pendant des mois après la guérison.

11/ Test de dépistage du cancer colorectal : Un nouveau kit de dépistage remplace l'ancien hémocult. Les patients entre 50 et 74 ans recevront une invitation au dépistage chez leur médecin traitant et à la PHARMACIE DU CHâTEAU.

12/ Collyres et lentilles de contact : Certaines molécules entrant sans la composition des collyres se fixent dans les lentilles souples hydrophiles, entrainant des irritations, ou bien une coloration anormale des lentilles. Il faut respecter un délai de 30 minutes entre l'application d'un collyre et le moment où on remet ses lentilles.

13/ Urgences ophtalmiques : En cas d'œil rouge, si la rougeur s'accompagne d'une vision trouble, d'une gêne à la lumière ou de vomissements, il faut impérativement composer le 15 ou consulter en urgence. Il peut s'agir d'une pathologie entrainant une perte d'acuité visuelle définitive.

14/ Prévention des pathologies ORL en renforçant les défenses immunitaires

L'intestin est le principal organe de défense immunitaire de l'organisme. Les probiotiques dont les plus connus sont les bactéries lactiques ont une action sur le système immunitaire. Les prébiotiques servent d'aliments aux probiotiques et leur sont très souvent associés.

Les produits de la ruche ont également des vertus antiinfectieuses et immunostimulantes.

L'échinacée est une plante réputée en prévention, ainsi que le ginseng, qui accroît la résistance de l'organisme aux agressions. L'acerola, très riche en vitamine C, contribue au bon fonctionnement du système immunitaire, tout en défatiguant.

L'oligothérapie à base de cuivre notamment, peut par voie orale ou locale, stimuler les défenses de la sphère ORL.

15/ Cigarettes «allégées»: une fausse impression de diminution des risques

Le fumeur utilisant des cigarettes «allégées» apprend très rapidement à prendre des bouffées plus importantes, et le goût plus «léger» donne une fausse impression de diminution des risques.

16/ Hémorragie sous-conjonctivale :

Souvent source d'inquiétude car d'apparition brutale, cette rougeur localisée en nappe est cependant indolore, avec acuité visuelle normale, sans photophobie. Elle peut être liée à une fragilité capillaire, mais aussi à une hypertension artérielle, des troubles de la coagulation ou un surdosage en cas de prise d'aspirine ou d'anticoagulants.

17/ Pour vous inscrire à notre new letters informatique (attention, elle est différente du journal ; la new letters suit l'actualité avec moins d'articles, par ailleurs plus courts) : http://www.pharmacie-beaumontsuroise.com/newsletter.

18/ Chèque santé à la Pharmacie du Château :

La pharmacie du Château a le plaisir de vous informer que nous acceptons les chèques Santé payés soit par votre mutuelle, soit par votre employeur. Cliquez : https://chequesante.com/utilisateurs/

19/ Pour rire : Un client : « De l'aspirine, sil vous plait ? » Le pharmacien : « Effervescent ou pas ? ».     

                          Le cliente réponds : « Euh… Toupas ! ».