Joupcha 51 - mai 2017

Par votre pharmacien
Joupcha 51  - mai 2017

2017_05 joupcha 51   217-1.jpg

2017_05 joupcha 51   217-2.jpg

1/ NOUVEAU Service PARENZEN (Parents ZEN) :

Nous vous proposons de tester notre nouveau service PARENZEN : abonnement de 10 euros / semaine (en ce moment, offre d'essai de 2 mois à 5 euros / semaine ; sans engagement de durée)

Vous avez un parent en dépendance à son domicile (rayon 5 km), vous n'êtes pas tranquille, vous ne voulez pas ou ne pouvez pas le mettre en maison de retraite.

Nous passons chez lui une fois par mois (ou 2 fois ponctuellement) pour lui apporter ses médicaments, voir s'il va bien, s'il ne perd pas du poids, s'il y a un problème dans son environnement. En cas de soucis, nous vous avertissons.

Nous faisons un bilan (armoire à pharmacie, prévention des chutes...).

Tranquillisez vous l'esprit, avec une personne connue, sérieuse, compétente, honnête. Nous définissons avec vous la date par exemple par rapport aux visites du médecin ou de l'aide à domicile.

2/ Bas de contention, chaussettes : Un nouveau partenariat avec le fabriquant français Radiante, nous permet de vous proposer toujours la gamme JOBST sans supplément et la gamme plus étendue RADIANTE avec une baisse de prix (10 et 12e de dépassement).

3/ Enfants et médicaments: évitez les accidents 

Ne laissez aucun médicament à la portée ou à la vue des enfants, sortez-les uniquement au moment de la prise puis rangez-les aussitôt. 

Rapportez les médicaments non utilisés en pharmacie. 

Rangez hors de portée les gels hydroalcooliques, les bains de bouche à base d'alcool, les chewings-gums, patchs, cigarettes électroniques contenant de la nicotine. 

Eliminez aussi les patchs usagés car ils contiennent encore des substances actives. 

Veillez aussi à ne pas confondre les dosettes entre elles. 

Ne séparez pas les boîtes de leur contenu.

4/ Pression artérielle et grossesse : La mesure de la pression artérielle pendant la grossesse permet de repérer des risques de complications pour la mère (hématome rétroplacentaire, œdème pulmonaire, accident vasculaire cérébral…) et l'enfant à naître (retard de croissance, naissance prématurée).

5/ Evitez la toxoplasmose pendant la grossesse : La toxoplasmose est une maladie transmise par un parasite, le toxoplasme, présent dans le tube digestif et les muscles de certains animaux et dans la terre. En dehors de la grossesse, la contamination est généralement sans conséquence. Chez une femme enceinte non immunisée contre le toxoplasme, des précautions s'imposent pour éviter toute contamination. Les aliments potentiellement contaminés sont la viande crue, les légumes et les fruits crus et non pelés. La cuisson détruit le parasite. Les chats sont parfois porteurs du toxoplasme et expulsent le parasite dans les selles. Ne changez pas la litière des chats vous-même si vous êtes enceinte.

6/ Evitez la listériose : La listériose est une infection causée par une bactérie transmise par l'alimentation. Elle est à l'origine de complications graves pour la grossesse et l'enfant à naître. La bactérie résiste au froid mais pas à la cuisson. Il faut donc éviter le consommer les fromages au lait cru, les fromages rapés, les poissons fumés, coquillages crus, tarama, surimi, graines germées crues. Attention aussi aux produits de charcuterie cuits (rillettes, pâtés, foie gras, produits en gelée, jambon…).

7/ Le tabac chez les jeunes de moins de 18 ans 

 En France, 31,5% des jeunes de 17 ans et plus déclarent consommer du tabac quotidiennement. 

 Le collège, en particulier la classe de quatrième constitue une période charnière d'initiation et d'entrée dans le tabagisme.

 L'interdiction de vente de tabac aux mineurs de moins de 18 ans est peu appliquée par les débitants de tabac en France.

8/ Exposition aux pesticides: effets néfastes sur l'espèce humaine : Les risques les plus élevés sont observés lors d'exposition professionnelle (milieu agricole), avec augmentation de certains cancers et de la maladie de Parkinson, ainsi que des troubles de la fertilité. Les femmes enceintes, les enfants nés ou à naître sont particulièrement vulnérables également.

9/ Morsures ou griffures de chien ou de chat :

 Les morsures ou griffures de chien et de chat sont à risque d'infection, qui augmente quand on tarde à nettoyer la plaie et quand la plaie est profonde.

 Une consultation est nécessaire si la plaie est profonde, en vue d'une suture; lors d'une morsure de la tête, en particulier chez l'enfant. 

Toute plaie souillée expose au risque de tétanos. Il est impératif de vérifier si la personne atteinte est à jour de sa vaccination antitétanique. 

Malgré la rareté de la rage en France, il faut impérativement savoir si l'animal était vacciné ou non . Si ce n'était pas le cas, il faut prendre l'avis d'un médecin pour éventuellement se faire vacciner après la morsure.

10/ Evitez les crises de migraine répétées : Quand des facteurs personnels à l'origine de crises de migraine ont été repérés (manque de sommeil, vin, café, bruit…), il faut chercher à s'en préserver. Prendre tous les jours des antalgiques entretient parfois les maux de tête. La relaxation et la psychothérapie peuvent être efficaces. Sinon, il existe des traitements « de fond», à prendre préventivement. Les crises doivent s'espacer dans les premiers mois de traitement. Les migraines peuvent être dues à de l'hypertension artérielle non encore dépistée.

11/ Traumatismes craniens sans gravité : Un traumatisme crânien est provoqué par un choc direct sur le crâne ou le visage, ou une brusque décélération provoquée par une chute, un accident de voiture….Le risque principal est une hémorragie à l'intérieur du crâne. Après examen médical, il convient néanmoins de surveiller la personne à la maison. Certains signes nécessitent alors d'appeler rapidement un service d'urgence: confusion, somnolence inhabituelle, difficultés de compréhension, perte d'équilibre, perte de motricité d'un membre ou d'une main, violents maux de tête, vomissements, écoulement de liquide ou sang par le nez ou l'oreille, troubles de la vue ou de l'audition. 

12/ Qu'est-ce que la DCI?

La DCI ( dénomination commune internationale ) est le nom international qui désigne la substance active contenue dans le médicament. Elle est établie par l' Organisation Mondiale de la Santé. C'est cette DCI qui constitue l'appellation du médicament générique. Par exemple, les noms commerciaux «doliprane», «efferalgan», «dafalgan» correspondent à la DCI «paracétamol». En se basant uniquement sur les liens commerciaux, on risque de prendre plusieurs fois la même substance sous des noms différents et de s'intoxiquer.

La DCI comporte certaines syllabes qui indiquent la famille du médicament. Par exemple, les DCI se terminant par «-azépam» indiquent des tranquillisants de la famille des benzodiazépines. Cela permet au médecin et au pharmacien de vérifier l'absence de contre-indication et de limiter le risque d'effets indésirables. 

13/ Asphyxie accidentelle chez les jeunes enfants: réduire les risques

Les asphyxies accidentelles touchent surtout les enfants âgés de moins de 3ans. Le plus souvent, elles sont provoquées par un objet qui obstrue le nez, la bouche ou la trachée et empêche l'air de passer jusqu'aux poumons. L'asphyxie causée par un objet débute parfois par une toux brutale et intense. C'est une urgence potentiellement vitale qui nécessite d'effectuer des gestes immédiats et de contacter rapidement les secours.

La plupart des aliments qui provoquent une asphyxie chez les jeunes enfants sont petits, sphériques ou cylindriques, et sont susceptibles de rester coincés dans la trachée quand il y a une fausse route (bonbons, tranche de carotte crue, cacahuète).

Les repas doivent être donnés en position assise et par petites bouchées. Eviter de faire rire les enfants quand ils mangent.

Les petits objets ronds et lisses de moins de 3 cm de diamètre sont dangereux pour les jeunes enfants (bouton, pile, bouchon dévissable en plastique, piles, pièce de monnaie ...).

Etre attentif aussi aux ballons en latex étirable, aux insectes….

Attention aussi aux cordons de stores ou de vêtements, en cause dans les accidents par strangulation.

Chez les nourrissons, les accidents par suffocation lors du sommeil surviennent notamment avec une literie molle, des bordures de lit, des coussins, peluches, oreillers…

14/ Syndrome de Lyell: rare mais grave

Le syndrome de Lyell est une maladie de peau, rare, mais très grave due à des médicaments. Les plus souvent en cause sont des antibiotiques de la famille des sulfamides, des antiépileptiques, des antiinflammatoires et l'allopurinol. Le traitement a souvent commencé quelques semaines plus tôt, parfois jusqu'à deux mois.

Le point marquant est la formation de larges «bulles», comme si on avait d'énormes ampoules. L'aspect de la peau est celle de grands brûlés. Le syndrome commence généralement par de la fièvre, de la toux, une sensation de brûlure aux yeux ou mal de gorge. Les bulles apparaissent un ou deux jours plus tard.

Il est important de consulter en urgence, dès l'apparition des bulles, muni de ses ordonnances pour aider au diagnostic.

15/ Substituts nicotiniques: intoxications chez des enfants

L'exposition accidentelle des enfants à des substances à base de nicotine (gommes à mâcher, tablettes à sucer ), est parfois à l'origine d'intoxications. Ces substituts qui ont l'aspect de friandises doivent être tenus hors de la portée des enfants.

Des accidents ont eu lieu également avec des cigarettes électroniques ou des recharges.

16/ Infection d'une plaie du pied chez un patient diabètique : L'infection d'une plaie est à évoquer en présence d'au moins deux des signes suivants: rougeur autour de la plaie, chaleur locale, sensibilité ou douleur, tuméfaction, induration, sécrétions purulentes. Chez le diabétique, une infection du pied doit toujours subir un examen médical, notamment à cause du risque l'aggravation en infection osseuse. L'usage de rappes coupantes est à proscrire chez le diabétique. Les soins de pédicurie sont pris en charge par l'assurance maladie chez ces malades.

17/ Femmes victimes de violence : Numéro à contacter: 3919 appel anonyme et gratuit

   18/ Pour rire : Deux vaches discutent de la maladie de la vache folle. 

  - Ca ne te fait pas peur, toi, cette histoire ? - Je m'en fiche. Je suis un lapin.