Joupcha 44 - mai 2016

Par votre pharmacien
Joupcha 44  - mai 2016

2016_05 joupcha 44  226-1.jpg

2016_05 joupcha 44  226-2.jpg

1/ Questions sur la constipation :       

a/ Quelle est la fréquence normale des selles ? b/ Faut-il faire un régime ?

c/ Peut-on être constipé en allant à la selle tous les jours ? d/ Faut-il faire du sport ?

e/ Y a-t-il des heures privilégiées pour aller plus facilement à la selle ?

f/ La constipation opiniâtre peut-elle entraîner une intoxication ? g/ La constipation peut-elle gêner la digestion ?

h/ La constipation peut-elle faire éclater le côlon ?

i/ La constipation peut-elle provoquer ou favoriser des hémorroïdes ? j/ Quand faut-il consulter son médecin ?

2/ Huile essentielle du mois : Ravintsara

Antivirale, on l'utilise en cas de grippe, zona, hermès, angine, laryngite, bronchite, rhinopharyngite.

Elle fluidifie en outre les glaires et on l'utilise dans les sinusites, les bronchites.

3/ L'écologie, ça n'est pas compliqué. Des gestes de tous les jours peuvent beaucoup.

N'accélérez pas brutalement lors de la conduite d'une voiture.

Ne jetez pas vos détritus sur la voie publique.

1 bis / Réponses au 1/ a/ La fréquence normale varie entre deux selles par jour et trois selles par semaine.

b/ Il faut toujours manger équilibré. Jeûner ne sert à rien sinon à aggraver la constipation. Les boissons abondantes sont nécessaires pour hydrater convenablement les selles.

c/ Oui, si la défécation ne se fait pas dans de bonnes conditions : sensation d'évacuation incomplète en efforts de poussée très importants pour faire sortir les selles dures et en faible quantité.

d/ La sédentarité excessive est une cause principale de constipation. L'exercice physique est conseillé, la marche ou la course à pied peuvent être efficaces pour favoriser le transit.

e/ Le matin, avant ou après le petit déjeuner, et après les repas du midi et du soir, sans lire un livre. Le vrai problème est le temps nécessaire pour accomplir cette "formalité" et ne pas laisser passer l'occasion favorable. (La défécation est un réflexe bref. Si on bloque ce réflexe, on réprime le besoin. Ensuite il faudra un effort de poussée abdominale car le réflexe ne réapparaît plus cette fois-ci. Si le réflexe est réprimé tous les jours, il disparaît définitivement).

f/ Pas de danger d'intoxication.

g/ Oui, la constipation peut entraîner des sensations de mauvaise digestion, de ballonnements, de tension douloureuse abdominale, de plénitude gastrique...

h/ Non, le côlon est remarquablement élastique. Par contre, il peut y avoir formation d'un "bouchon" si la constipation dure depuis 4 ou 5 jours chez la plupart des patients : dans ce cas, les médicaments sont dangereux et il faut voir le médecin.

i/ Oui, la constipation peut agresser une pathologie hémorroïdaire, d'où la nécessité d'hydrater les selles pour faciliter leur progression et leur évacuation.

j/ Même si la constipation n'est pas une maladie grave, il ne faut pas hésiter à en parler à votre médecin. Il évaluera certains risques et pourra vous proposer, si nécessaire, les examens complémentaires adéquats.

4/ Trop de soleil. (Source = Pharmacie de France n°6)

L'index UV. varie de 0 à 10. Il varie selon la position du soleil dans le ciel (qui détermine l'épaisseur d'atmosphère traversée par les rayons solaires). L'heure, la date, la latitude, l'altitude et l'environnement sont décisifs.

L'heure : on note 3 fois plus d'UV à 14h qu'à 10h (heure d'été française).

La date : dans l'hémisphère Nord, c'est autour du solstice d'été que les UV. sont les plus dangereux. Leur activité est cependant identique en mai et en août.

La latitude : l'index UV. atteint 8/9 en plaine en France. Il atteint 10 dans le Sud de l'Espagne, 12 près des Tropiques et 15/16 près de l'équateur.

L'altitude : l'index augmente d'environ 10% pour 1000 mètres d'élévation.

Les facteurs environnementaux : des baisses importantes de la couche d'ozone sont enregistrées régulièrement au-dessus des régions tempérées (Canada, Europe du Nord, Nouvelle-Zélande) avec une augmentation des UV. reçus au sol.

Quelle stratégie ?

1/ index UV 1-2 : lunettes de soleil.

2/ index UV 3-4 : lunette, chapeau, crème solaire indice 15. Peaux sensibles et enfants attrapent un coup de soleil en 40 mn.

3/ index UV 5-6 : éviter d'exposer les jeunes enfants. Lunette soleil, chapeau, T-shirt et crème solaire d'indice 25 (peaux sensibles) ou d'indice 15 (peaux normales) toutes les heures. Peaux sensibles : coup de soleil en 25 mn. Peaux normales : coup de soleil en 50 mn.

4/ index UV 7-8 : Lunette, chapeau T-shirt et crème solaire d'indice 40 (peaux sensibles) ou d'indice 25 (peaux normales) toutes les heures. Peaux sensibles : coup de soleil en moins de 20 mn. Peaux normales : coup de soleil en 40 mn.

5/ index UV 9 et + : Rester à l'ombre. En cas d'exposition, lunettes type glacier, chapeau à bords larges, vêtements, crème d'indice 40. Peaux sensibles et enfants : coup de soleil en moins de 15 mn. Peaux normales : coup de soleil en 30 mn.

Quels soins après un coup de soleil ? coup de soleil = brûlures.

1/ du premier degré : fluides ou gels après soleil.

2/ du deuxième degré : parfois fièvre. Des cloques se forment avec un risque d'infection. Avant la consultation médicale, désinfecter et appliquer des compresses stériles.

Et L'insolation ? À la suite d'un rayonnement solaire trop intense sur la tête et la nuque, il apparaît fièvre, agitation et céphalées. On favorisera les échanges thermiques au niveau de la peau par une douche relativement froide (mais pas glacée) sans s'essuyer. On traite la douleur et la fièvre par des analgésiques/antipyrétiques et on réhydrate.

5/ Sièges-auto bébé et Airbags : L'airbag est un coussin pouvant se remplir d'air très rapidement et s'interposer entre le sujet et le tableau de bord ou le pare-brise. Sources : PRESCRIRE d'après :- "Warnings on interaction between air bags and rear-facing child restraints" MMWR;42 : 280-281

Leur présence devient de plus en plus fréquente dans les voitures avec la miniaturisation des accéléromètres (appareils de mesure des accélérations : on mesure ainsi la brusque diminution de vitesse) et ainsi la diminution des prix.

RISQUES :Lors de tests en laboratoire, il est apparu qu'en cas de choc, un siège-auto d'enfant placé sur le fauteuil passager avant, dos à la route, va se trouver violemment projeté contre le dossier lors du déploiement de l'airbag. Le bébé risque alors des traumatismes importants. Les auteurs de l'étude ainsi que les industriels, recommandent donc d'utiliser dans ce cas les sièges-auto uniquement sur la banquette arrière du véhicule en les disposant dos à la route.

6/ Varicelle et grossesse : La survenue d'une varicelle au cours de la grossesse est peu fréquente (1 cas sur 2000 grossesses). Elle justifie une surveillance dans un centre de diagnostic anténatal. Cette infection peut avoir des conséquences graves pour la mère et l'enfant. La gravité est toujours plus marquée chez l'adulte que chez l'enfant.

Les femmes enceintes sont très exposées car la mortalité est de 1% environ par affection au niveau des poumons. 

Chez le foetus, 2 à 10% des varicelles du premier trimestre s'accompagnent de malformations de varicelle congénitale. Lors des second et troisième trimestre de la grossesse, ces malformations sont beaucoup plus rares. Quelque soit la date de l'infection, il s'y ajoute des cicatrices cutanées.

A noter aussi : l'atteinte du bébé est particulièrement sévère lorsque l'infection maternelle survient dans les cinq jours précédant ou les deux jours suivant l'accouchement (mortalité chez le bébé d'environ 25%).

Conseils : Sources : PRESCRIRE d'après : Chickenpox during pregnancy" Br Med J 306 : 1079-1080 - "Varicella Zoster virus infections in pregnancy" Am Fam Physician 39 (2) 

  - informer les femmes non immunisées contre la varicelle pour éviter toute exposition avec des enfants atteints de varicelle.

  - en cas d'exposition, médecin qui donnera des immunoglobulines et/ou des médicaments pour diminuer les risques.  

7/ Otite moyenne aiguë chez l'enfant : surveillance des parents (Source = Prescrire)

L'analyse de milliers d'enfants ayant eu des otites permet de rassurer les parents : l'inflammation de la cavité moyenne de l'oreille fait partie de l'évolution de certaines rhino-pharyngites à virus de l'enfant. Elle guérit le plus souvent (plus de 3 fois sur 4) rapidement et spontanément, même en cas de surinfection bactérienne.

L'épanchement persistant dans l'oreille moyenne est un phénomène fréquent chez l'enfant après les infections ORL. L'évolution est spontanément favorable mais peut demander plusieurs semaines ou mois. Le risque de perturbation du développement de l'enfant est minime, voire inexistant. Trop de traitements ne sont pas dénués de risques.

L'antibiotique ne permet pas d'éviter une éventuelle perforation ou une rechute. Au contraire, un traitement antibiotique peut favoriser la résistance des bactéries.

Le médecin prescrira donc un médicament pour soulager la douleur (Doliprane et si cela est insuffisant, Advil). L'antibiotique sera administré immédiatement en cas de risque infectieux important (enfant de moins de 6 mois, immunodéprimés, autres signes d'infections sévères en plus de l'otite) mais seulement 3 jours après le début de l'otite pour une otite classique (3 fois sur 4, guérison sans antibiotique). La paracentèse a peu d'intérêt au départ (on la réserve aux douleurs non calmées par les médicaments après un certain temps ou pour un prélèvement pour analyse en laboratoire). 

Les parents n'ont pas besoin de consulter systématiquement 3 jours après la première visite du médecin.

Les parents consulteront à nouveau le médecin s'il n'y a pas eu d'antibiotique au départ et qu'il persiste douleurs ou fièvre après 48 heures ou douleurs mal calmées par les médicaments ou si un écoulement persiste. En cas d'antibiotique, les parents consulteront à nouveau si douleurs, écoulement durable (1 semaine), fièvre, aspect malade de l'enfant. 

9/ Les tatouages noirs temporaires peuvent donner des effets indésirables cutanés. L'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) émet une mise en garde, à l'approche de la période estivale. Ces tatouages éphémères sont à l'origine d'eczéma allergique pouvant conduire dans quelques cas à des hospitalisations. Ces tatouages sont réalisés avec du henné contenant une substance allergisante et illicite : la paraphénylènediamine (PPD).

10/ Sportifs, pensez aux trousses homéopathiques pour vos problèmes spécifiques (courbatures, crampes, fatigue, douleurs des tendons, reconstituant). Egalement à nos compléments énergétiques haute qualité, haute protection.

11/ Bien s'alimenter pour éviter les accidents cardiaques : Les artères coronaires alimentent le cœur. Lorsqu'elles se bouchent, cela provoque de l'angor puis un infarctus du myocarde. Le «régime crétois» est recommandée en prévention des accidents cardiaques: riche en céréales, légumes, fruits. Privilégier l'huile d'olive. Limiter le beurre et les autres corps gras. Limiter les viandes, et favoriser le poisson, notamment les poissons gras. Limiter les fromages. Pensez aussi aux gélules et participez à nos journées dépistage HYPERTENSION PharmaClinic.

12/ Pour rire : * Vous verrez Madame, un jour on se réveillera mort dans notre lit. 

* Je n'ai pas pris ma carte végétale. 

* J'ai un ongle de pied incarcéré.