JOUPCHA 32 - déc 2014

Par votre pharmacien
JOUPCHA 32  - déc 2014

2014_12_ joupcha 32 sans filigrame Jaune-page-001.jpg

2014_12_ joupcha 32 sans filigrame Jaune-page-002.jpg

N° 32 - déc 2014 Principale Source : Prescrire (revue Médecins-Pharmaciens, indépendante des lobbies industriels, financée par ses lecteurs.)

JOUPCHA, le JOUrnal de votre Pharmacien à la Pharmacie du CHAteau à Beaumont / Oise.Notre site http://www.pharmacie-beaumontsuroise.com (en moyenne 500 visites / mois)

1/ Si vous voulez vous inscrire pour recevoir notre new letter avec les promotions, flaschez ! >>>> 

2/ Médicaments à libération prolongée : (Prescrire nov14 n°373)

Certains médicaments ont une fabrication spéciale pour faire effet toute la journée : on utilise un genre de petit sac, perçé de petits trous (pour simplifier l'explication). Ce petit sac va traverser tout le tube digestif et est retrouvé dans les selles. Cela peut vous inquiéter et conduire à l'arrêt de votre médicament. Vous ne le devez absolument pas, c'est normal et sans danger.

Exemples de médicaments concernés : diltiazem, isradipine, nifédipine, morphine, hydromorphone, oxycodone, clarithromycine, carbamazépine, théophylline, venlafaxine, doxazosine, chlorure de potassium...

3/ Fibrome utérin avec saignements : (Prescrire nov14 n°373)

Un fibrome utérin provoque parfois des règles abondantes et prolongées. Quand la gêne est importante, un stérilet au lévonorgestrel ou la chirurgie sont souvent les meilleurs choix pour diminuer, voire arrêter les saignements.

4/ Congé d'accompagnement d'un malade en fin de vie (Prescrire nov14 n°373)

Un congé de solidarité familiale permet à tout salarié de suspendre son travail pour assister un proche gravement malade.

Un congé d'accompagnement d'un proche en fin de vie donne droit à une allocation pendant quelques semaines.

5/ Traiter l'hypertension artérielle : pourquoi et comment. (Prescrire nov14 n°373)

L'hypertension artérielle augmente le risque qu'un vaisseau sanguin se bouche ou saigne, en particulier au niveau du coeur (crise cardiaque) ou du cerveau (accident vasculaire cérébral=AVC).

Le traitement vise à diminuer le risque d'accident cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral. Il dure de nombreuses années. On modifie certaines habitudes de vie et souvent on va prendre un médicament qui abaisse la pression artérielle.

Ainsi on obtient une pression artérielle inférieure à 150/90 mm Hg (140/80 mm Hg chez les diabétiques ou après un AVC)

Diminuez le sel dans l'alimentation, pratiquez une activité physique régulière (30 mn de marche à pied par jour...), limitez le surpoids, limitez l'alcool (maximum 2 verres de vin pour les hommes et 1 verre pour les femmes). 

La consommation importante de réglisse augmente la pression artérielle.

6/ Tombola : Chers Patients, le mardi 25 novembre a eu lieu le 1er tirage de la tombola des Commerçants du Haut Val d'Oise avec 51 gagnants (lots : un grand écran plat, une 3DS, une cafetière, un robot multifonctions, une tablette, ...).

7/ Ecologie : la commune va relancer de façon volontariste le tri sélectif : soyez volontaire en participant. Nous même vous encourageons à ramener votre sac. Pourquoi ? La Terre peut nourrir 15 à 20 milliards d'habitants mais elle ne pourra fournir des matières premières pour faire des TV, des téléphones, des voitures, des sacs que pour 1 milliard d'habitants, dixit Albert Jacquard dans "La Destructions des Richesses". Pour que notre planète vive, pour que les enfants qui travaillent dans des mines d'extraction partout dans le monde dans des conditions dangereuses n'existent plus, chacun a un rôle à jouer.

8/ Pétition : Ce mois-ci, 6 millions de signatures à notre pétition. Car vous l'avez compris, c'est l'avenir de la santé en jeu. D'ailleurs presque 60% des professionnels de santé (infirmiers, kinés, pharmaciens...) sont au bout du supportable : ce qu'on appelle un 'burn out'. Ca n'est pas pour rien. Alors tout n'est pas parfait mais les patients peuvent aussi aider leur médecin, leur infirmière, tous les hommes et les femmes qui les soignent en étant citoyens, raisonnables et cordiaux.

9/ Journées médicales d'action : Au mois de novembre, nous avons participé à la journée mondiale de dépistage du diabète. Si vous voulez encore en bénéficier, vous pouvez passer à tout moment à la pharmacie pour retirer le questionnaire.

Puis nous vous avons remis une fiche 'patient' lors de la journée européenne d'information sur les antibiotiques.

Nous rappelons que les antibiotiques, ça n'est pas automatique. Par contre, lorsqu'ils vous sont prescrits, il faut faire toute la durée du traitement. Sinon la maladie peut réapparaitre (un couple de souris dans une cave peut rapidement se transformer en dizaines de descendants).

Les antibiotiques étant souvent responsables de désordres intestinaux (douleurs, diarrhées...) ou de mycoses, on surveillera les effets secondaires qui peuvent être très gênants et longs à se résoudre, voire graves. On pourra aussi faire de la prévention avec de l'Ultralevure, du Lactibiane, des ovules gynécologiques, des gels d'hygiène intime.

Le 16 décembre, ce sera la journée nationale de lutte contre l'hypertension. N'hésitez pas à nous consulter.

10/ Tabac et "petits fumeurs" : (Prescrire nov14 n°373)

La mortalité augmente beaucoup, même chez les petits fumeurs (Chez les hommes, surtout décès d'origine cardiovasculaire ; chez les femmes, décès d'origine cardiovasculaire et cancers du poumon). 

La bonne nouvelle, c'est que si vous fumez plus de 15 cigarettes par jour et si vous diminuez votre consommation, vous diminuez le risque de cancers du poumon d'un quart.

11/ Conseils ORL : (Docteur Klein, ORL Paris, Pharma 116, nov 2014)

Pour prévenir les pathologies hivernales chez les personnes souvent atteintes de pathologies respiratoires, notamment les enfants et les personnes fragiles, prenez des produits qui vont stimuler les défenses naturelles (associations de probiotiques, oligo-éléments, vitamine C...) dès septembre-octobre en continue pendant 3 mois puis un "rappel" au printemps. 

Associez du soufre en pulvérisation nasale et lavez-vous le nez matin et soir avec une solution isotonique. Ce geste évite 20 à 30% des pathologies ORL.

Evitez le tabac, ayez une bonne hygiène dentaire, modérez la consommation d'alcool, limitez les chocs thermiques par des appartements surchauffés, privilégiez une alimentation avec un apport vitaminique naturel à base de fruits et légumes.

12/ Vaccination anti grippale : La grippe est là ! Vous ne vous êtes pas encore fait vacciner, pas de panique il est encore temps, jusqu'au 31 janvier 2015.

Nous vous rappelons que le vaccin est recommandé et remboursé pour les personnes de plus de 65 ans, les femmes enceintes quelque soit le trimestre et de nombreuses autres catégories de personnes. Pour savoir si vous pouvez bénéficier du vaccin vous pouvez consulter le site ameli.fr.

Vous ne souhaitez pas faire le vaccin contre la grippe : pensez à l'homéopathie!!!

1 dose d'influenzinum 9 CH le mercredi pendant 1 mois puis 1 dose par mois jusq'en avril

1 dose d'Oscillococcinum le dimanche jusqu'en avril

Un autre protocole est disponible à la pharmacie pour les personnes plus sensibles aux pathologies broncho-pulmonaires et pour les enfants sujets aux otites et aux bronchiolites. N'hésitez pas à demander à notre équipe. 

13/ Mouvement de grève annoncé pendant les fêtes de fin d'années

Généralistes, spécialistes et urgentistes ont lancé un mot d'ordre de grève pendant les fêtes. Il risque d'y avoir de gros trous dans la permanence de soins avec plus de 70 % de cabinets fermés et des médecins qui refusent participer aux gardes.

Si vous souffrez d'une maladie chronique et devez renouveler une ordonnance, prenez les devants et programmez un rendez-vous avant le 23 décembre.

Pour toutes les autres personnes nous vous conseillons vivement de faire une cure de vitamines, de gelée royale ou de probiotiques avant les fêtes pour renforcer vos défenses immunitaires pour ne pas récupérer le rhume de tante Yvonne, la bronchite du petit Nathan ou mieux encore la gastro de papy Marcel.

14/ Danger en cuisine : pas toujours du côté des aliments à risque.

Les fruits de mer, les aliments crus ou le porc sont à surveiller et à conserver dans des conditions rigoureuses, mais la majorité des risques vient en fait de notre comportement dans la cuisine, notre façon de conserver ou manger les aliments.

Une étude américaine montre que 80% des participants ont au moins une très mauvaise habitude alimentaire.

21% ne se lavent pas les mains avant de préparer à manger, 29% ramassent de la nourriture tombée au sol et la mangent. Cela vous choque ? Mais même faire tomber de la nourriture sur le plan de travail est un risque.

35% ne regardent pas les dates de péremption et préfèrent soit sentir la nourriture, soit juger de sa fraicheur à son aspect. Risques pas trop élevés, pourtant l'empoisonnement alimentaire n'est pas anodin et peut avoir de graves complications.

Diminuez les risques au maximum avec 10 conseils :

Lavez-vous les mains : avant de préparer le repas, à chaque fois que nécessaire, après tout interruption de votre préparation (décrocher le téléphone, ouvrir une porte est un risque car vous entrez en contact avec des objets très sales).

Désinfectez les surfaces de la cuisine : évier, plan de travail, placards. Tous ces éléments en contact avec vos aliments.

Ne mélangez pas les torchons et les serviettes : ce vieux dicton de grand mère est toujours d'actualité. Réservez les serviettes pour vous essayer les mains et les torchons pour la vaisselle. Et vous pouvez porter un tablier ! 

Changez vos éponges régulièrement : c'est l'objet le plus sale d'une maison... Optez pour différentes éponges en fonction des tâches : une pour la vaisselle, une pour nettoyer la table et le plan de travail. 

Nettoyez votre frigo (pas assez froid pour tuer les bactéries) : désinfection au moins une fois par an.

Respectez les dates limites et les conseils de conservation : ce sont des mesures scientifiques prises pour nous éviter tout risque. Lorsque vous ouvrez un jus de fruit par exemple il faut le finir dans les deux jours qui suivent. 

Ne consommez pas les boissons directement à la bouteille, ne trempez pas une cuillère qui sort de votre bouche dans le pot de nutella. C'est le meilleur moyen d'entraîner la prolifération de bactéries et de gâcher le produit, et puis sympa pour celui qui passe après. 

Soyez vigilant avec les restes de vos repas : pensez à les laisser refroidir avant de les mettre au frigo, ça évite les changements de température interne et c'est mieux pour les autres aliments qui y sont conservés. Ne réchauffez pas plus d'une fois vos restes et ne les gardez pas trop longtemps. Un exemple : des pommes de terre ne se conservent pas plus de 24H une fois cuites et refroidies. 

Lavez vos aliments avant de les préparer : pensez surtout aux fruits et aux légumes qui sont en contact direct avec l'extérieur. Mais vous pouvez aussi avoir le réflexe de rincer les couvercles de vos boites de conserve et goulots de cannettes avant de les ouvrir, après tout le chemin qu'ils ont parcouru, on est jamais assez prudent. 

Conservez vos aliments ouverts dans des boites hermétiques : si possible différentes pour chacun des ingrédients que vous utilisez, les temps de conservation des aliments pouvant varier assez sensiblement.

15/ Pour rire : - Mon fils a des hémorroïdes. - Internes ou externes ?

  - Euh… demi-pensionnaire !