JOUPCHA 8 - 01.11.2011

Par votre pharmacien
JOUPCHA 8  - 01.11.2011

0001.jpg

0002.jpg

n°8 - 1.11.2011 Principale Source : Prescrire (revue formation Médecins-Pharmaciens, indépendante des lobbies industriels, financée par ses lecteurs.)

1/ Pensez à changer vos lecteurs de glycémie tous les 4 ans.

2/ La vue et l'audition de votre enfant doivent être surveillées dès la naissance et tout au long de la croissance. L'objectif: dépister et corriger au plus tôt un trouble qui pourrait nuire à l'éveil et à l'apprentissage de l'enfant. C' est durant les premiers mois de la vie que se développent les circuits nerveux chargés de la vision. Plus l'enfant grandit, plus son acuité visuelle s'affine. Cette évolution est donc à surveiller de près pour dépister une éventuelle anomalie. un défaut visuel non détecté peut gêner l'apprentissage de la lecture mais aussi compromettre définitivement la vision. De même, un déficit auditif peut entraîner des conséquences importantes sur l'éveil de l'enfant, le développement du langage et la compréhension.

Les examens médicaux prévus au cours de l'enfance dans le carnet de santé permettent de contrôler le fonctionnement des organes sensoriels et de déceler une éventuelle déficience.

Les signes d'alerte

La vigilance des parents doit être de mise tout au long de la croissance. Concernant la vision, certains signes doivent éveiller l'attention, dès la naissance : un œil est rouge, l'enfant louche, tout le temps ou par moments, ses yeux larmoient en permanence ou ont des mouvements anormaux, l'enfant garde le regard fixe et ne suit pas les objets du regard, cligne des yeux ou les plisse souvent, paraît fuir la lumière. Plus tard, il faut penser également à un trouble possible de la vision si l'enfant se cogne ou tombe fréquemment, bute sur les trottoirs ou les marches, coordonne mal ses gestes, lit le nez collé à son livre, ou déchiffre mal à distance (tableau, affiches publicitaires), rencontre des difficultés dans son apprentissage, souffre de maux de tête.

Quant à l'audition, sont à surveiller : l'enfant ne réagit pas à la voix, n'a pas de réaction face aux jouets sonores et ne sursaute pas aux bruits inattendus, ne répond pas à son nom et à un appel, ne « dialogue » pas et n'acquiert pas le langage. Autres signaux d'alerte chez l'enfant plus grand : il fait répéter sans cesse, a des troubles du comportement, présente un retard de langage important, a des difficultés en lecture par exemple. Dès qu'un doute s'installe, mieux vaut consulter le médecin traitant ou le pédiatre qui orientera, s'il l'estime nécessaire, vers un spécialiste. On peut faire contrôler gratuitement la vue et l'ouïe de l'enfant dans un centre de protection maternelle et infantile (PMI), un dispensaire ou un service pédiatrique hospitalier. Plus les anomalies de la vision ou de l'audition sont dépistées précocement, plus la prise en charge donnera des résultats satisfaisants.

3/ ANABOL TABLETS en vente sur internet et importé de manière illicite en France :

L'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) et la DGS (Direction générale de la santé) mettent en garde sur les risques liés à la consommation d'un produit dénommé ANABOL TABLETS en vente sur internet, et dont le fabricant serait situé en Thaïlande. Ce produit n'est pas autorisé en France et ne fait l'objet d'aucun contrôle par les autorités sanitaires. Sa commercialisation est illégale. Il est vendu sur internet et est importé en France par voie postale de manière illicite. Il contiendrait un anabolisant. Cependant, le résultat des analyses pratiquées par les laboratoires mandatés indique l'absence de cette substance mais relève la présence de sibutramine. L'Afssaps rappelle que la sibutramine est à l'origine d'effets indésirables cardiovasculaires graves, notamment une augmentation de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque pouvant conduire au décès. Des mesures avaient été prises en France pour en interdire la consommation, à savoir l'interdiction des préparations magistrales à base de sibutramine en 2007 et le retrait du marché de SIBUTRAL en février 2010.

4/ Prises de risques chez les jeunes : lors d'une enquête concernant les 12-19ans, les jeunes redoutent peu les accidents de sport et de loisir, du travail, à l'école, à la maison. Ils redoutent plus les cancers et maladies cardiaques. Or, les accidents représentent la 1ère cause de mortalité chez les jeunes (sport et loisir = plus de la moitié des accidents). 15 % des jeunes déclarent avoir pris un risque "par plaisir ou par défi" au cours de 30 jours précédant l'enquête (1 cas sur 6 avec un véhicule à moteur et 1 cas sur 3 lors d' un sport-loisir). Cela est dû à un sentiment d'invulnérabilité. Les parents doivent leur apprendre à prévoir les risques.

5/ Vous êtes stomisé ... On peut dans la majorité des cas, se baigner, danser, avoir une vie sexuelle, voyager, faire du VTT, bref mener une existence quasi normale. Et pour cela, vous pouvez profiter de l'expérience d'anciens. La fédération des Stomisés de France , 76 rue Balard, 75015 Paris (01 45 57 40 02) peut vous donner des conseils de vie, favoriser l'insertion des stomisés dans leur famille, au travail et dans les loisirs, parler d'habillement, échanger des tuyaux pour les voyages, les sports... Vous pouvez même prendre contact avant l'opération pour aborder celle-ci dans de meilleures conditions. Et vous pouvez obtenir tout le matériel en pharmacie.

6/ Tour d'horizon de la médecine anglaise et allemande : (d'après le Dr Géraud, psychiatre, courrier paru dans Prescrire n°199)

Les médecins allemands passent moins de temps à examiner leurs patients qu'à feuilleter les centaines de pages de livrets de cotation, différents selon la sécurité sociale ou les mutuelles. Les médecins anglais sont soit fonctionnaires et ferment leur cabinet à 17 h, soit libéraux et la consultation psychiatrique à Londres coûte 100 Livres !

7/ Chiens et arthrose : l'arthrose est la plus fréquente des pathologies rhumatologiques (1 chien sur 2 de plus de 5 ans). On constate une dégénérescence du cartilage, avec des lésions prolifératives du tissu osseux. La membrane synoviale présente des lésions inflammatoires chroniques et inconstantes. 

Le cartilage remplit 3 fonctions fondamentales au sein de l'articulation : Résistance à la compression, Elasticité, Lubrification.

Il est composé d'eau et de cellules cartilagineuses, les chondrocytes. Les chondrocytes participent à la fabrication de la substance fondamentale, riche en protéoglycanes ("piègeurs" d'eau) et fibres de collagène (cohésion du cartilage).

La teneur en eau du cartilage (90% à la naissance) est réduite à 40% chez l'animal âgé. Cette diminution est liée à une fuite des glycosaminoglycanes. Les fonctions du cartilage sont moins bien assurées et un processus dégénératif est entamé. L'apport de glycosaminoglycanes (KINEROL comprimés ou granulés, disponibles à la pharmacie) est extrêmement intéressant car ces molécules vont inverser le processus arthrosique par la stimulation de la synthèse des chondrocytes et l'inhibition des enzymes de dégradation du cartilage. Le cartilage, en retrouvant son intégrité, permet un retour à la mobilité.

8/ Dans votre pharmacie, nous pouvons vous fournir tout le matériel médical (lit médical, relève-malade, aérosol, cannes, déambulateurs, tensiomètre, lecteur de glycémie, matériel pour WC, le bain, la cuisine, oxygène 24h sur 24 et 7 jours sur 7...), immédiatement ou pour certains articles, sur commande, dans la demi-journée. Nos avantages :

a/ pas plus cher, voire moins cher...

b/ possibilité de remboursement total par la Sécurité sociale de certains articles (quand les grandes surfaces ou la vente par correspondance vendent des produits non agréés et donc non remboursés).

c/ certains matériels ou produits à usage unique peuvent ne pas être complètement remboursés : mais si vous en achetez beaucoup en une fois ou en plusieurs fois, tout au long de l'année, on peut envisager des commandes en grosses quantités pour avoir un prix complètement remboursé. Venez nous en parler.

d/ pour le prix de beaucoup de chevillères ou genouillères de magasins de sport, vous aurez chez nous du haut de gamme.

9/ Rubéole et vaccination : Il est recommandé de vacciner par une seule injection tous les enfants de moins de 13 ans qui n'ont pas été vaccinés, ainsi que toutes les femmes non vaccinées de moins de 45 ans (en s'assurant de l'absence de grossesse, et en évitant toute grossesse pendant les 2 mois suivant la vaccination).

10/ Rougeole : Le virus de la rougeole se transmet par les gouttelettes de toux dans l'air. Il peut également se propager par contact direct avec les sécrétions du nez ou de la gorge. Le virus ainsi éjecté reste dangereux pendant au moins 30 mn. Il survit peu de temps sur les objets et les surfaces. La période de propagation du virus commence 2 à 4 jours avant l'éruption cutanée. Le risque de transmission est minime à partir du deuxième jour suivant l'apparition de l'éruption.

* L'incubation silencieuse dure dix à 21 jours après l'inoculation. Puis la période d'invasion dure 4 jours (forte fièvre, le nez coule, toux, yeux rouges voire larmoyants, douleurs abdominales, diarrhée, vomissements, enfant très irritable). Ensuite l'éruption, de 4 à 5 jours, est caractéristique de la rougeole : apparition progressive de petites plaques, rouges sur les peaux blanches, plus ou moins en relief, de quelques millimètres de diamètre, qui confluent en larges plages mais laissant toujours entre elles des intervalles de peau saine (1er jour : visage, derrière les oreilles; 2e jour, tout le visage, le cou, partie supérieure du thorax; 3e jour, tronc et membres supérieurs; 4e jour : membres inférieurs). Les démangeaisons sont rares. La fièvre reste élevée.

* Puis une desquamation fine est visible quelques jours. La fièvre disparaît, mais la convalescence dure encore une dizaine de jours.

* La contagiosité débute 5 jours avant et dure 5 jours après l'éruption : la contagion est possible même pendant la phase d'incubation.

* Les complications de la rougeole peuvent être de quatre ordres : respiratoire (pneumonies), neurologique, digestif (diarrhée sévère) et oculaire. Une des complications neurologiques est l'encéphalite post-éruptive ou post-infectieuse. Elle est la plus fréquente et survient 3 à 10 jours après l'éruption. On en voit un cas pour 1 000 rougeoles et sa mortalité est de 10 %. Ce n'est donc pas une rareté. Elle est responsable d'un décès pour 10 000 cas de rougeole. Pensez à la vaccination.

11/ Accidents nucléaires, que faire contre les retombées : 

a/ ne pas aller chercher ses enfants à l'école : ils sont pris en charge par les services scolaires sous la responsabilité des autorités.

b/ rejoindre un local clos et s'y confiner ; c/ fermer les portes et les fenêtres ;

d/ calfeutrer portes, fenêtres et bouches d'aération ; e/ arrêter la ventilation et la climatisation ;

f/ allumer la radio et écouter France Inter grandes ondes ; g/ réduire le chauffage ;

h/ ne pas quitter son abri sans consigne des pouvoirs publics;

Des comprimés d'iode stable seront distribués à tous les personnes situées sous le vent d'une centrale dans un rayon d'environ 10 km.

12/ Vous avez dit "Peau de bébé" : la peau de l'enfant est très très fragile car elle est encore immature. Et si on compare la surface du corps et le poids, la surface du corps du bébé est 3 fois plus importante que chez l'adulte.

a/ il faut faire très attention lorsqu'on applique un médicament ou un antiseptique car on couvre vite un tiers du corps du bébé.

b/ il convient également de bien nettoyer et protéger tous les jours la peau de bébé.

13/ Rupture des préservatifs : cela arrive encore souvent malgré qu'ils soient prélubrifiés. Une étude américaine a montré que l'utilisation d'un lubrifiant non organique a permis de diminuer considérablement les ruptures de préservatifs. On peut trouver ces lubrifiants en pharmacie (surtout pas d'huile de paraffine, pas de vaseline...). Attention aussi à certaines crèmes ou ovules gynécologiques : ils peuvent contenir des substances favorisant les ruptures de préservatifs.

14/ Drogues : s'informer, prévenir, agir. Le ministère de la Jeunesse et des sports met à disposition gratuite une brochure pour informer sur la prévention de la toxicomanie (utilisation de drogues) chez les adolescents et les jeunes adultes. Elle peut aider les parents voulant aborder le sujet avec leurs enfants. A retirer à la pharmacie du Château ou à commander gratuitement auprès du Centre Français d'Education pour la Santé : Institut national de prévention et d'éducation pour la santé 42, bd de la Libération - 93203 Saint Denis Cedex inpes@inpes.sante.fr Téléphone : 01 49 33 22 22 Télécopie : 01 49 33 23 90

15/ Les mains des Américains ne sont pas propres : seuls 67% des Américains se lavent les mains en sortant des W-C malgré l'opération "mains propres" lancée en 1996. Les décès par listérioses sont l'occasion de rappeler que se laver les mains est le plus efficace contre la propagation des maladies infectieuses. Il faut se laver les mains avant de toucher des aliments, avant de manger, en sortant des W-C, après avoir caressé un chien ou un chat, après avoir manipulé une couche, une serpillière... C'est d'autant plus important à respecter dans les commerces d'alimentation où les aliments ne sont pas consommés immédiatement : le responsable du magasin doit former son personnel à ces nouveaux réflexes. Le risque à terme se précise et est la fermeture sanitaire. (Quot idien Pharmacien)

16/ Edito : Comme vous l'avez vu sur l'affiche en pharmacie, nous vous proposons de choisir la personne qui s'occupe de vous car l'adage "on ne peut pas plaire à tout le monde". Mais aussi car vous êtes de plus en plus nombreux à nous faire part de problèmes personnels et nous avons constaté que souvent vous préfériez n'en parler qu'à une seule personne. Alors n'ayez pas de complexes !

17/ Association Mieux Vivre à Beaumont : a pour but le maintien le plus longtemps à domicile des personnes âgées. Soins de tous les jours, soins infirmiers, soins pédicures, tout est pris en charge par la Sécurité Sociale. Parler-en à la pharmacie ou au 01 39 37 77 04. 

18/ Histoire drôle : Deux cochons discutent : _Tu es prêt pour les vacances ? _ Oui, j'ai mon passe-porc (passeport).