JOUPCHA 22 - 01.05.2013

Par votre pharmacien
JOUPCHA 22  - 01.05.2013

0001.jpg

0002.jpg

Mai 2013 n°22 Principale Source : Prescrire (revue formation Médecins-Pharmaciens, indépendante des lobbies industriels,)

1/ Edito : Ce mois-ci nous avons choisi de vous présenter une partie de l'équipe en commençant par les pharmaciens.

Vous connaissez depuis longtemps Béatrice, Docteur en Pharmacie depuis 1986 (mention très honorable) et diplôme universitaire DU d'Orthopédie, ancienne titulaire d'une pharmacie dans le 95. Béatrice a donc l'habitude de traiter tous les aspects techniques et relationnels d'une pharmacie. Elle attache beaucoup d'importance aux contacts humains alors n'hésitez-pas à lui parler. Béatrice est présente 29 heures par semaine (mardi-mercredi matin-jeudi-vendredi-certains samedi).

Vous connaissez depuis moins longtemps Dominique, arrivée en 2011. Dominique est Docteur en Pharmacie (1984), Internat des Hôpitaux de Paris, DESS pharmacodynamie (mention très honorable), Thèse publiée dans La Presse Médicale, Certificat pharmacologie générale, DU Orthopédie Paris V, DU Pharmacie clinique (mention très bien). Elle-même ancienne titulaire d'une pharmacie dans le 93. Pharmacien gérant à temps partiel à la Clinique Conti en 2010-2011. Dominique est présente 13 heures par semaine (lundi et mercredi après-midis-certains samedi).

Mon propre parcours : Originaire de Cires-les-Mello (60), Docteur en Pharmacie (thèse génie génétique, mention très honorable), DU Orthopédie, Agrément fauteuils roulants CERAH ministère anciens combattants, PRAQ (Pharmacien Responsable Assurance Qualité). Formation Assurance Qualité Ordonnance ORDOQUAL du Professeur Calop (CHU Grenoble- professeur à la faculté de médecine Grenoble). Externat hôpital Creil, Faisant Fonction d'Interne à la Pharmacie Centrale CHG Creil, Service militaire responsable Pharmacie à la Prison de Poissy, Remplacement chef de service Pharmacie au Château du Tillet, ancien titulaire d'une pharmacie dans le 60. Présence : 50 heures par semaine (mardi-un mercredi après-midi sur 2-jeudi-vendredi-certains samedis-GARDES); en FORMATION les lundis après-midi. N'hésitez-pas à me demander si vous ne me voyez pas les jours ci-dessus indiqués car je suis souvent présent derrière pour la paperasse Sécu et aussi pour toujours progresser en qualité de service et d'accueil. S'il y a des dysfonctionnements, je suis toujours prêt à vous écouter pour toujours progresser et obtenir ce qui m'importe : vous servir du mieux possible.

2/ Hyperactivité avec manque d'attention d'un enfant (Source = Prescrire n°249)

Chez l'enfant, le diagnostic de syndrome d'hyperactivité avec déficit de l'attention est non spécifique et flou : il semble souvent surévalué. La thérapie comportementale est efficace chez 3 enfants sur 4.

3/ L'alcool dans l'entreprise : il y aurait 30% de buveurs excessifs en entreprise dont 10% dépendants (c'est-à-dire drogués à l'alcool). L'absentéisme en résultant représente 5 millions de journées perdues et 50% des accidents mortels du travail. L'alcoolique boit rarement sur le lieu de travail mais des signes peuvent alarmer : augmentation des absences et des retards, disparitions courtes et répétées du poste de travail, baisse d'intérêt, variations d'humeur, petites fautes répétées dans le travail, détérioration de matériel, haleine,... Les collègues d'un alcoolique le couvrent. Ces collègues prennent ainsi des risques : risque que l'alcoolique soit traité trop tard, que l'alcoolique soit licencié (car cela finit toujours comme cela), risque d'accident du travail pour l'alcoolique mais aussi pour eux-mêmes. Le cacher n'est donc pas une solution...

Pour info, actuellement, tout accident du travail donne aussi lieu à la recherche des drogues, notamment du haschich.

4/ Testez vos connaissances sur l'alcool ! VRAI ou FAUX (réponses au dos)

a/ l'alcool désaltère? b/ l'alcool donne des forces? c/ l'alcool réchauffe?

d/ noyé dans l'eau, du coca ou du jus de fruit, l'alcool est moins fort? e/ l'alcool améliore les réflexes? 

f/ l'alcool ne fait pas grossir? g/ l'alcool a moins de prise sur les hommes que sur les femmes?

5/ Oct 2012 : opération de saisie internationale de vente illégale de médicaments sur internet dans 100 pays. Saisie de 3,75 millions de boîtes de médicaments avec 427 000 faux médicaments dont 35% des produits dopants et 44% de produits pour le dysfonctionnement érectile. L'OMS considère qu'un médicament sur 2 sur internet est un faux. Seules les pharmacies sont fiables en France (en Angleterre, où le système est plus laxiste, ce n'est même pas une assurance).

6/ Vous aimez vos enfants ? Ne leur léguez pas une poubelle.

Cliquez sur le lien suivant pour avoir un guide très bien fait sur le site de Nicolas Hulot :

         www.fondation-nicolas-hulot.org/gestes/gestes.php.

Vous trouverez les explications brèves concernant chaque geste. Par exemple, pour les transports : l'avion mérite d'être évité sur de courtes et moyennes distances (300 à 700km) car le décollage et l'atterrissage sont très gourmands en kérosène. Le train est le mode de transport le moins dangereux et de beaucoup le moins polluant.

Emissions de gaz carbonique (CO2) par mode de transport par personne sur un trajet Paris-Marseille :

* avion : 97 kg (l'avion plein) * train : 3 kg

* voiture : 178 kg pour le conducteur seul, 89 kg avec un passager.

7/ Vaccination contre l'hépatite B : les populations à risque élevé doivent être impérativement vaccinées (nouveaux-nés de mère porteuse; drogués; activités sexuelles à risque; professions exposées au sang ou à des produits biologiques humains dont les étudiants; transfusés potentiels; insuffisants rénaux dialysés; famille d'un sujet ayant une hépatite B aiguë; handicapés mentaux en institution; séjour en institution psychiatrique; sujets originaires de pays à risques; voyage à l'étranger selon la durée et les activités; garderies et crèches; adolescents; dispositifs d'injection de médicaments sans aiguille; soins manucure ou pédicure). Le virus de l'hépatite B est 100 fois plus contagieux que le virus du SIDA.

Mais la vaccination ne protégera pas complètement : le risque d'infection a été 5 fois moindre (- 500 %) pour un taux d'anticorps (cellules de défense du corps humain) normalement protecteur.

Il convient donc de prendre des précautions en plus de la vaccination :

a/ matériel d'injection à usage unique (drogué, voyage à l'étranger ...) b/ pas de partage de rasoirs et brosses à dents.

c/ pas de tatouage ou de piercing par des non-professionnels d/ usage du préservatif. ETC...

Les pays à risque sont l'Afrique sub-saharienne, l'Asie, certains pays d'Amérique centrale et du nord de l'Amérique du Sud.

8/ Vacances au soleil : pour ne pas brûler... N'oublier pas qu'un tube de crème solaire ne doit pas faire plus d'une saison. En effet, certains composants d'un tube ouvert se dénaturent très vite. D'autre part, cela veut dire que vous mettez trop peu de crème, et pas assez souvent. Un adulte d'1m70, de 65kg devrait utiliser un tube de 100ml en 3 fois !!! Sans aller jusque là... Attention aussi, mal étalée, une crème peut faire office de miroir.

9/ Virus West Nille : se protéger des moustiques. (Source = Prescrire n°252)

Ce virus a été isolé en 1937 en Ouganda. Il est transmis par des moustiques, qui le transmettent aux oiseaux. Les oiseaux migrateurs semblent jouer un rôle prépondérant dans la diffusion du virus d'un continent à l'autre. Cette infection est très rare en France mais durant l'été 2003, dans le Var, 7 cas ont été identifiés, chez des personnes vivant à proximité de chevaux (les chevaux sont aussi infectés)

La plupart des infections chez l'Homme sont sans symptômes apparents mais on peut développer une méningite ou une encéphalite, surtout les personnes âgées. 20% des encéphalites entraînent le décès. Les séquelles neurologiques sont fréquentes. Il n'y a pas de traitement spécifique.

Les précautions sont : la limitation du risque de piqûre de moustique (surtout le soir) par des vêtements couvrants, des répulsifs et l'élimination des sites de reproduction des moustiques autour des domiciles (eaux stagnantes, flaques d'eau).

Par ailleurs, ne pas manipuler les oiseaux morts (potentiellement infectés).

10/ Gare au cresson sauvage : la maladie, la fasciolase (due à un ver) touche encore quelques centaines de cas par an en France. La mort est une complication rare. Bannir la consommation de végétaux crus aquatiques sauvages. (Prescrire n°272)

11/ Soigner avec des gants : (source : Prescrire n°272)

En principe, il faut considérer tout patient comme potentiellement contaminé. Le port de gants est recommandé dès qu'il y a risque de contact avec du sang, des liquides biologiques, les muqueuses ou la peau lésée d'un patient. Il doit s'accompagner d'un lavage des mains avant et après le port du gant : ensuite les gants doivent être éliminés comme des déchets de soins à risque infectieux. Le port de gant n'est pas considéré nécessaire pour les soins courants, si les mains du soignant n'entrent pas en contact avec des produits d'origine biologique.

12/ Accidents de montagne en été en France : (Source = Prescrire n°274)

Saviez-vous que les sports d'été en montagne sont à l'origine d'un nombre de victimes très inférieur aux sports d'hiver mais de 2,4 fois plus de décès. Alors attention cet été.

13/ Réponse au test en 4/ :

a/ FAUX : L'alcool déshydrate car il fait uriner plus.. Cette déshydratation provoque l'effet "gueule de bois".

b/ FAUX : L'alcool "coupe les jambes". On perd ses moyens, même dans les situations intimes. Les calories qu'il apporte ne sont pas utilisées pour l'effort.

c/ FAUX : La température du corps s'abaisse d'un demi-degré chaque fois qu'on absorbe 50g d'alcool. La sensation de chaleur n'est due qu'à la dilatation des vaisseaux situés sous la peau.

d/ FAUX : Moins fort au goût, mais avec ou sans eau, le volume d'alcool reste le même dans le verre !

e/ FAUX : L'alcool diminue très rapidement les facultés de réaction. Il trouble aussi les perceptions et l'acuité visuelle.

f/ FAUX : Les calories apportées par l'alcool favorisent le stockage des graisses (1 verre de vin=100 calories = 5 sucres).

g/ FAUX : L'alcoolémie varie surtout en fonction des individus, pas seulement en fonction de leur sexe. Elle dépend du poids, de l'absorption d'aliments, de la vitesse d'élimination du foie ou encore de la prise de médicaments.

14/ Quand les parapluies s'ouvrent ou savoir garder raison : les pouvoirs publics dérapent et font peur à tous. Après la polémique sur les pilules (la France est la seule à faire peur sur les pilules de 3e génération; l'Europe se gausse et nous désavoue; ainsi des dizaines de milliers de françaises ont arrêté toute contraception. Nous allons avoir plusieurs milliers d'avortement en plus, avec tous les risques pour la mère.). En janvier, la France annonce l'arrêt de commercialisation de l'antiacnéique Diane 35 (cause : augmentation des phlébites et d'embolie pulmonaire). L'Agence européenne du médicament (EMA) a conclu que le rapport bénéfices/risques de Diane 35 est positif, en prenant certaines mesures pour minimiser les risques. Il ne faut pas oublier que le pharmacien est historiquement le gardien des poisons. Tout médicament aura toujours un risque car sinon il n'y aura plus que de la poudre de perlimpimpin : le tout est de peser le pour et le contre.

15/ Pour rire : Pourquoi Louis et Claire sont-ils séparés ? Parce que Louis ne voit plus clair (Claire) et que Claire a perdu l'ouïe (Louis).