JOUPCHA 19 - 19.01.2013

Par votre pharmacien
JOUPCHA 19  - 19.01.2013

0001.jpg

0002.jpg

Janv 2013 n°19 Principale Source : Prescrire (revue formation Médecins-Pharmaciens, indépendante des lobbies industriels,)

1/ Edito : Notre préparatrice Isabelle que vous connaissez bien sera bientôt maman. Elle sera de retour parmi nous ensuite. Ceci et la surcharge de travail imposée en plus par la sécurité sociale, nous a amené à faire appel pour les livraisons à un livreur. Ceci a un coût important en salaire et essence. Aussi nous sommes obligés de vous demander une participation aux frais si vous souhaitez une livraison. Livraison urgente : 5 euros ; livraison non urgente lors d'une tournée : 3 euros. Livraison hors vacances uniquement les après-midis du lundi, mardi, jeudi, vendredi de 14h30 à 17h. Organisez-vous...

2/ Dépistage précoce de l'insuffisance rénale (Source = Professeur Michel Olmer, néphrologue, président de l'Association Liaison information en néphrologie 04 96 20 80 10 - Pharmacien de France n° 1177)

L'insuffisance rénale étant très longtemps silencieuse, elle est souvent découverte très tard. Trop tard pour bénéficier d'un traitement pour ralentir la progression de la maladie. La découverte d'albumine ou de sang lors d'un examen d'urines, la mise en évidence d'une hypertension artérielle ou d'un diabète de type 2, une augmentation des mictions nocturnes (liée à un défaut de concentration des urines) doivent faire pousser plus loin les investigations.

Les groupes à risques (hypertendu, diabétique, âgé de plus de 60 ans) doivent faire un contrôle régulier du fonctionnement rénal, en demandant à leur médecin généraliste un dosage de la créatinine dans le sang une à deux fois par an.

3/ Ecolo attitude : améliorer la qualité de vie et défendre notre environnement, ça se cultive, à l'échelle de chacun.

A/ Roulez zen : a/ stabilisez votre vitesse : en roulant à 90 km/h plutôt qu'à 115, on réduit sa consommation d'essence de 20%. De même, les accélérations et les freinages trop brusques et fréquents augmentent la consommation d'essence de 20 à 40% et les émissions polluantes dans l'air.

b/ Evitez d'utiliser l'air conditionné. Quand il fait chaud, ouvrez plutôt les fenêtres !

c/ Coupez votre moteur quand vous êtes à l'arrêt, même quelques minutes, même pour un diesel (notice constructeur

d/ Redécouvrez les joies du vélo, du roller ou de la marche oxygénante, pendant vos vacances, pour effectuer de petits trajets (le premier kilomètre en voiture pollue 2 fois plus que les autres).

e/ Toute molécule de CO2 (dioxyde de carbone) superflue polluera nos enfants pendant 6 générations (les petits-enfants des petits-enfants de nos petits enfants).

B/ Voyagez responsable : Ne rapportez pas d'animaux sauvages protégés ou de produits issus de ces espèces (collier en ivoire ou en écaille de tortue marine...) de l'étranger. Non seulement, vous risquez des poursuites à la douane, mais vous pouvez entretenir aussi un trafic qui affecte les espèces animales menacées.

C/ Plage, montagne, forêt... Respectez leur nature : a/ Dans les parcs nationaux, ne quittez pas les chemins balisés, tenez votre chien en laisse, ne cueillez pas de plantes et ne ramassez ni champignons ni minéraux. Il peut s'agir d'espèces protégées. Ne jetez aucun déchet : une bouteille en plastique met 1 000 ans à se décomposer, une canette en métal 10 ans, un filtre de cigarette caché dans le sable 7 ans et un chewing-gum 5 ans !

b/ En bord de mer, ne laissez pas s'envoler le sac en plastique du pique-nique : les tortues, les thons et les cétacés s'étouffent en les avalant. Les sacs plastiques modifient aussi l'écosystème marin en empêchant la lumière de pénétrer dans l'eau et les micro-organismes de se développer. Sans compter la pollution visuelle : selon l'Ifremer, 122 millions de sacs en plastique souillent nos 5 000 kms de côtes ! Demandez à notre préparateur breton Pierre.

c/ En forêt, abstenez-vous de fumer car en période de sécheresse, les risques d'incendie sont grands. 5 000 départs de feu ont lieu chaque année en France et 9 feux sur 10 ont une cause humaine.

D/ Retrouvez le goût des saisons... Et du bon. 

a/ Faites vos courses avec un panier ou un cabas à roulettes, vous y glisserez directement vos fruits et légumes de saison. Plus agréable à l'oeil (il y en a de vraiment jolis), ils sont moins nocifs pour l'environnement que les sacs en plastique (80% ne sont ni triés ni recyclés et mettent entre 100 et 400 ans à se dégrader).

b/ Privilégiez les produits locaux (dont le transport est réduit).

c/ Utilisez du papier sulfurisé pour faire cuire le poisson du marché en papillote plutôt qu'une feuille de papier aluminium, non recyclable une fois salie. (...SUITE le mois prochain...)

4/ Cannabis : La France est le premier pays européen consommateur de cannabis et 1 français sur 4 l'a déjà expérimenté au moins une fois dans sa vie. Son usage est illicite et sanctionné d'amendes et de peines de prison (jusqu'à 10 ans).

Un changement de comportement d'un jeune au collège ou au lycée, l'absence de motivation dans le travail ou les loisirs, l'indifférence affective, les troubles de l'attention et de la mémoire sont des signes d'alerte. Il faut éviter tout affolement et surtout maintenir le dialogue pour l'aider à sortir de la dépendance.

Il faut éviter aussi de banaliser l'usage de cette drogue dont les conséquences peuvent être dramatiques.

Le cannabis associé à l'alcool multiplie par 14 le risque d'accidents mortels de la route : une étude récente indique que 40% des jeunes morts au volant auraient fumé du cannabis.

L'usage régulier est en général précédé par la consommation de tabac et d'alcool et continue avec une augmentation de la consommation de tabac et d'alcool.

5/ Infections oculaires et port de lentilles de contact (Source = Afssaps)

Suite à des infections oculaires aux USA et en Asie, l'Afssaps rappelle que le port de lentilles de contact doit s'accompagner des précautions suivantes pour éviter tout risque de contamination :

- Avant toute manipulation des lentilles, lavage systématique des mains à l'eau et au savon,

- Respect de la durée préconisée de port et des précautions d'emploi qui figurent dans la notice,

- Rinçage des lentilles quel que soit le système d'entretien selon les modalités précisées par le fabricant et en proscrivant toute utilisation d'eau courante (robinet ou bouteille),

- Conservation des lentilles dans un étui régulièrement nettoyé et renouvelé au moins tous les trois mois.

Tout signe anormal (oeil rouge, larmoyant, douloureux ou vision trouble) doit conduire à retirer ses lentilles et à consulter sans tarder un ophtalmologiste. Afin que le médecin puisse procéder, le cas échéant, à toutes les analyses microbiologiques en cas d'infection oculaire, il est nécessaire de se munir des lentilles, de l'étui et du produit d'entretien.

L'Afssaps rappelle que toute infection possiblement liée à l'utilisation d'un produit d'entretien doit faire l'objet d'un signalement de matériovigilance par les professionnels de santé.

6/ Le lavage du nez : on vous en parle de plus en plus souvent, notamment votre médecin. En effet, lors d'un rhume, le lavage du nez est aussi important que les antibiotiques (Quand vous vous coupez, vous lavez la plaie avant de mettre un antiseptique ou une pommade antibiotique.). Le médecin vous en parle mais ne le marque pas toujours sur l'ordonnance car cela n'est pas remboursé. Mais n'oubliez pas de le réclamer chez votre pharmacien. Le faire souvent, éventuellement en prévention, si vous avez une sensibilité importante aux rhumes, permet de diminuer la consommation d'antibiotiques.

7/ Traitement efficace de la diarrhée : Dans les pays pauvres, la réhydratation orale donnent des résultats impressionnants. Au Vietnam, en 1987, 11500 enfants ont reçu des soins en consultation et 5000 ont été hospitalisés. En 1996, 13000 enfants ont reçu des soins en consultation et seulement 322 ont été hospitalisés. De 1987 à 1996, l'utilisation de la réhydratation orale est passée de 15% à 70%. La réhydratation par intraveineuse est passée de 22% à 0,7%. Les antibiotiques sont passés de 70% à 17%. La mortalité est passée de 1,9% à 0,06%, soit de 190 décès pour 10000 diarrhées en 1987, à 6 décès pour 10000 diarrhées en 1996. On a aussi accordé une grande importance à l'hygiène des locaux (W-C, lavabo). Ceci est valable chez nous (boire des sachets d'Adiaril...), même si en France, les décès sont rares.

8/ Qui appeler en cas d'accident ? (source : département de la Santé de l'état de Vaud en Suisse)

Les ambulanciers vous proposent d'entrer dans votre téléphone portable sous le pseudonyme ICE (In Case of Emergency) la personne à contacter lorsque vous avez un accident de la route. Un numéro utilisable par la police, les pompiers, les ambulanciers. S'il y a plusieurs personnes, on peut utiliser ICE1, ICE2, ICE3...

9/ Préservatif et Papillomavirus : (Source = Prescrire n°280)

L'emploi régulier du préservatif diminue fortement la transmission des papillomavirus et la fréquence des infections persistantes. Cette protection n'est pas complète et on manque de données sur la survenue des cancers du col utérin.

10/ A connaître : les signes d'alerte d'un AVC (accident vasculaire cérébral) (Source =Bien-être et Santé n°242)

Une vraie course contre la montre car on doit intervenir dans les 3 heures : (si possible dans une unité neurovasculaire si elle est proche) : appelez les urgences dès les premiers signes même si cela passe tout seul.

a/ un trouble visuel brutal (baisse ou perte de la vision dans la moitié du champ visuel ou baisse de l'acuité d'un oeil) ;

b/ une faiblesse ou une paralysie brutale (plus ou moins complète) d'un côté du corps : bras ou/et jambe ou visage ;

c/ des difficultés pour parler, trouver les mots ou articuler ;

d/ des maux de tête violents, subits et inhabituels.

Ces signes peuvent se manifester ensemble ou séparément. Soit ils disparaissent en quelques minutes ou quelques heures (quand l'artère se débouche toute seule) et dans ce cas, il s'agit d'un accident ischémique transitoire (AIT) qui est un signe précurseur d'AVC. Soit ils ne régressent pas spontanément et c'est un "vrai" AVC. N'attendez pas de voir comment ça évolue. Ne cherchez pas à joindre votre médecin. Faites immédiatement le 15 (ou 112 = numéro d'urgences médicales partout en Europe) et, en attendant, laissez la personne allongée afin que le sang arrive au cerveau.

Pour diminuer les risques d'AVC, mesurez régulièrement votre tension artérielle chez le médecin ou par un tensiomètre électronique (ils sont très simples à utiliser).

11/ Patchs de médicament et IRM : (source : Prescrire n°281)

Souvent les patchs contiennent une feuille d'aluminium. Lors d'un examen d'IRM, cette feuille d'aluminium peut créer une brûlure. Il suffit donc d'ôter le patch avant l'entrée dans l'appareil d'IRM.

12/ Dépister les cancers du sein sans mammographie ? L'autopalpation n'est plus recommandée car elle augmente sans bénéfice, le nombre d'investigations invasives et l'anxiété. Aucune méthode non mammographique de dépistage systématique n'a d'efficacité. (source : Prescrire n°272)

13/ Promotion spéciale à la pharmacie du Château du 24 janvier au 31 janvier 2013 : Conditions en caisse.

14/ Pour rire : "- Docteur, dit un monsieur à l'aspect compassé, je ne bois pas, ne fume pas, me couche tôt, vis à l'air pur, ne commets aucun excès; en un mot, j'ai une vie quasi monacale. Ai-je des chances, ainsi, de vivre cent ans ?

   - Je ne sais pas, répond le docteur, mais ce que je peux vous dire, c'est que la vie va vous paraître longue."