JOUPCHA 16 - 16.10.2012

Par votre pharmacien
JOUPCHA 16  - 16.10.2012

0001.jpg

0002.jpg


N°16 oct 2012 - Principale Source : Prescrire (revue formation Médecins-Pharmaciens, indépendante des lobbies industriels, financée par ses lecteurs.)

1/ Hirondelle d'Amour de Miro. L'original est au Museum of Modern Art - New York. La copie que vous pouvez voir à la pharmacie a été faite par 5 élèves du collège de Mouy en 1998.

2/ Charte Qualité. Nous mettons en place une charte qualité sur les points suivants :

a/ Contrôle du pharmacien de toutes ordonnances (conforme à la loi - article L.4241-1 du Code de la santé publique) : l'erreur est humaine ; un double contrôle n'est pas un manque de confiance. Il limite le risque d'erreur.

b/ Formation continue.

c/ Conseils aux patients.

d/ Dépistage.

3/ Du 8 octobre au 5 novembre, mois du bébé. Profitez de nos diverses promotions sur notre gamme MUSTELA.

4/ Vaccinez contre la grippe les personnes âgées vivant à domicile. (Source = Prescrire n°244,)

Une étude a montré une diminution de moitié de la mortalité par pneumopathie ou grippe mais aussi de la mortalité globale, toutes causes confondues, chez les personnes vaccinées par rapport aux non vaccinées. La fréquence de syndromes grippaux et des hospitalisations a aussi été réduite. Alors que les personnes vaccinées étaient au départ en moins bonne condition physique que les non vaccinées, le risque d'hospitalisation pour une pathologie cardiaque a été moindre chez les vaccinées par rapport aux non vaccinées.

En conclusion, la vaccination contre la grippe améliore la résistance aux infections, diminue la fatigue, diminue la mortalité toutes causes confondues, diminue le nombre d'hospitalisations, diminue les problèmes cardiaques.

Les personnes vaccinées qui font un syndrome grippal, auraient probablement été bien plus malades sans la vaccination.

5/ L'incontinence et ses différentes manifestations

1/ Incontinence chez la femme

a/ Incontinence urinaire d'effort :

* Elle peut apparaître à la suite du 1er accouchement par suite d'une lésion des muscles du périnée.

b/ Instabilité vésicale :

* La vessie se contracte trop souvent ou trop fort, suite à la prise d'excitants, du stress, au froid.

* Elle se manifeste par des envies fréquentes allant jusqu'à la fuite.

Ces deux types d'incontinence sont aggravés à la ménopause si aucun traitement n'a été entrepris.

2/ Incontinence chez l'homme : Plus tardive que chez la femme, elle est liée à l'augmentation du volume de la prostate. La chirurgie peut supprimer cet obstacle, si les médicaments sont insuffisants.

3/ Incontinence de la personne âgée :

   On retrouve ces diverses manifestations accentuées par un problème physique, psychique ou neurologique.

4/ Incontinence des handicapés : due à une atteinte des centres nerveux qui ne peuvent plus contrôler les mictions.

Conseils pratiques :

1/ Pensez à aménager les pièces de la maison pour faciliter l'accès aux toilettes des personnes bougeant difficilement, ou Prévoyez un fauteuil garde-robe.

2/ A chaque changement de protection, toilette avec un pain dermatologique. Séchez bien la peau.

3/ Consultez votre médecin. Il vous recommandera : - des traitements médicaux.

- des exercices physiques destinés à fortifier les muscles qui soutiennent la vessie.

6/ Bronchiolite aiguë : recommandations de prévention aux parents (Source = Bulletin Ordre Pharmacien)

a/ se laver systématiquement les mains à l'eau et au savon avant de s'occuper d'un bébé.

b/ lorsqu'on est enrhumé, ne pas embrasser l'enfant sur le visage et donner le même conseil à ses proches. Ne pas l'embrasser sur la main (il la met à la bouche). Achetez des masques chirurgicaux pour vous-même.

c/ ne pas échanger dans la famille les biberons, sucettes, couverts des différents enfants et toujours les nettoyer soigneusement.

d/ en automne et en hiver, éviter autant que possible aux bébés la fréquentation des lieux enfumés et des lieux où ils peuvent être en contact avec des personnes enrhumées (galeries commerciales, transports en commun...)...

7/ Varicelle pendant la grossesse : risque pour la mère, le foetus et le nouveau-né. (Source = Prescrire n°252)

La varicelle est habituellement bénigne, mais sa survenue pendant la grossesse expose la mère à des complications, notamment de pneumopathie et de décès. Elle semble augmenter le risque d'accouchement prématuré.

En cas de varicelle pendant les 5 premiers mois de grossesse, il existe un risque de syndrome rare de varicelle congénitale, avec hypoplasie des membres, anomalies oculaires et neurologiques. Le risque de zona est augmenté pendant l'enfance.

Si la varicelle survient en fin de grossesse, le nouveau-né peut présenter une varicelle, parfois sévère avec atteinte systémique et risque de décès (risque maximum si l'éruption maternelle a lieu entre 5 jours avant et 2 jours après l'accouchement).

La survenue d'une varicelle pendant la grossesse justifie une surveillance dans un centre de diagnostic anténatal.

8/ Demande d'analyses médicales par les compagnies d'assurance (Source = Bulletin Ordre des Pharmaciens n°294)

Conformément à l'article 1er du décret n° 80-987 du 3 décembre 1980, un laboratoire d'analyse ne peut prélever un patient que sur prescription médicale exclusivement. En conséquence, seul le médecin de la société d'assurance est habilité à établir cette prescription. 

Les futurs adhérents de la compagnie d'assurance doivent se rendre auprès du laboratoire de leur choix, la compagnie ne pouvant en aucun cas faire mention d'un laboratoire.

Les résultats devront être remis en main propre aux patients, lesquels restent libres d'en faire l'usage qu'ils désirent. Les résultats ne peuvent en aucun cas être transmis directement à la compagnie d'assurance.

9/ Exemples de prévention d'infections : 30 cabinets de pédicure passés au crible. (Source = Prescrire n°253)

a/ avoir des locaux et une organisation de travail (sol de la salle de soins lavable, lavabo, distribution de savon liquide, serviettes jetables...) : totalement réalisé dans 8 cabinets.

b/ se laver les mains systématiquement entre 2 patients : 5 pédicures sur 30.

c/ privilégier le matériel à usage unique : 26 pédicures sur 30.

d/ utiliser des containers pour les objets piquants-coupants : 25 pédicures sur 30.

e/ faire un nettoyage avant de désinfecter tout matériel (en effet, les matières organiques peuvent empêcher l'action de l'antiseptique) : 6 pédicures sur 12 qui désinfectent, effectuent le nettoyage et utilisent un désinfectant adapté pendant un temps suffisant.

f/ puis stériliser à l'autoclave ou par chaleur sèche avec des niveaux de température et de durée corrects : 9 pédicures sur les 18 qui stérilisent.

La conclusion : quelque soit le professionnel qui effectue un soin, vérifiez un minimum sa façon de travailler.

10/ Allergie et dépendance aux corticoïdes en pommades (Source = Prescrire n°254)

Certains patients sont traités longtemps avec des pommades corticoïdes et vont faire une allergie au bout de quelques mois ou années. Cette allergie peut se manifester sous la forme d'un eczéma, d'un oedème. On peut aussi développer une dépendance comme à une drogue et en cas d'allergie, la personne aura énormément de difficultés pour son sevrage. Les signes de dépendances sont un syndrome du visage rouge, un syndrome du scrotum rouge, une atrophodermie anale, eczéma chronique avec aggravation de la dermatose initiale, associée à des sensations de brûlures intenses, un prurit, oedèmes...

11/ Eviter la toxoplasmose pendant la grossesse (Source = Prescrire n°251)

En France, une femme sur 2 n'est pas immunisée contre la toxoplasmose. Une infection pendant la grossesse se transmet au foetus dans 30% des cas. Plus d'un enfant infecté sur 10 pendant la grossesse, ont des séquelles définitives.

Les atteintes des enfants sont souvent sévères (maladies neurologiques, convulsions, calcifications intracrâniennes, maladies oculaires).

Quelles précautions ? 

a/ bien cuire toutes les viandes, notamment le mouton. Supprimer la charcuterie.

b/ limiter le contact avec la terre : éviter le jardinage ou porter des gants de jardinage, se laver les mains après les activités de jardinage.

c/ laver les légumes et les fruits puis manger les légumes cuits et les fruits pelés, éviter les crudités hors du domicile.

d/ respecter l'hygiène en cuisine : se laver les mains et laver les surfaces de la cuisine après avoir manipulé des aliments potentiellement contaminés (viande crue, légumes ou fruits...)

e/ le chat ne serait pas responsable bien qu'il excrète des parasites dans ses selles, l'important étant de bien suivre l'hygiène de cuisine : à confirmer tout de même. Eviter de changer soi-même la litière. Si on le fait, il faut porter des gants et changer la litière fréquemment, le parasite n'étant pas actif immédiatement. Le chat lui-même peut être caressé.

f/ les voyages hors Europe et Amérique du Nord sont à risques.

12/ Premières protections contre la transmission des virus respiratoires (rhume, grippe aviaire) (Source = Bulletin de préparation pandémie grippe aviaire - Ministère de la santé)

a/ mettre sa main devant la bouche lorsqu'on tousse ou éternue ; le réapprendre aux enfants : TRES IMPORTANT pour éviter de nombreuses contaminations en cas de pandémie de grippe aviaire et donc des décès. En effet, lorsque vous éternuez, vous expulsez de l'air chargé de microbes à plus de 200 kilométres/heure. Vous contaminez ainsi très facilement toute une pièce. Utilisez des masques chirurgicaux.

b/ se laver les mains régulièrement, notamment après avoir toussé, éternué ou serré une main.

c/ éviter de serrer les mains en période d'épidémie

13/ Bricoleurs, utilisez des produits labellisés (comme "NF environnement", "Eco label européen") sans solvant ni plomb, non toxiques pour la santé et pour l'environnement une fois rejetés dans l'eau. Préférez des peintures à la chaux naturelle ou à la caséine de lait (www.europa.eu.int/ecolabel).

14/ Pour rire : Quel père est toujours d'accord ? Le perroquet (père OK).